Imprimir

Tema 5

Tamara Kondratieva

Univ. de Valenncienes, Francia

Les temporalits de l'histoire sovitique

Les interprtations rationalistes de l'histoire politique

et du pouvoir en Europe occidentale, malgr la complexit de leur

laboration et leur finesse mthodologique sont rarement pertinentes ds

qu'on les essaye la Russie. Le cas russe ncessite qu'on renonce au

paradigme unique et universel de rationalisation volutionniste pour

privilgier la pluralit culturelle. Et c'est prcisment cet objectif

qui prside la recherche que je mne sur l'histoire de la fonction

nourricire ; soit celle des pratiques

conomiques et politiques du pouvoir dans lesquels se dploient les

reprsentations collectives dans leur dure plurisculaire et dans toute

leur plnitude.

Renonant la vision linaire du temps qui empche nombre de

sovitologues d'affiner l'analyse du couple discontinuit/continuit, mon

tude nonce, ds le dbut, que les vnements n'adviennent pas seulement

dans le temps, mais travers lui. Il

s'agit d'observer dans l'histoire sovitique des fragments passs qui,

actualiss dans l'action des hommes, modlent leur faon de vivre le

prsent et s'expriment dans leurs comportements, raisonnements et

reprsentations.

L'tude se divise en deux parties qui mettent, chacune, la lumire sur la

symbolique de la fonction nourricire. La premire est centre sur le don

en nourriture "podatcha" pratiqu au Kremlin par le tsar

et le patriarche envers les nobles (XVIe-XVIIe sicles), don qui apparat

comme le symbole clatant de la fonction nourricire exerce par le

pouvoir autocratique. Cette analyse est tendue aux deux sicles suivants

pour montrer qu'en l'absence du don tomb en dsutude et alors que les

pratiques du "kormlenie" s'estompent, les reprsentations

du chef-nourricier persistent. La deuxime partie traite de l'mergence

de la "kremlevka", rseau de ravitaillement spcial, autre

symbole de la fonction nourricire du pouvoir, ractive deux sicles

plus tard sous le pouvoir sovitique.

En structurant mon tude, j'opte pour une approche comparatiste en

privilgiant une des mthodes qui russit le mieux et qui consiste

entreprendre la comparaison non pas partir d'un phnomne, mais d'un

questionnaire. Celui-ci permet de respecter la contextualisation car on

interroge d'abord la premire poque ou aire culturelle, puis la seconde.

Je tente donc de rpondre aux questions suivantes : quel modle de

distribution tait en usage? Sur quelle reprsentation du pouvoir

reposait-il? Quel rle jouaient l'argent et le march? En faisant un

choix comparatiste, je suppose qu'aprs 1917 il a eu, dans l'organisation

et le fonctionnement du pouvoir, une imprgnation inconsciente et une

actualisation de quelques reprsentations et pratiques anciennes. Pour

tre plus explicite : il ne s'agit pas de dvelopper l'hypothse d'une

filiation, d'un emprunt conscient et "dlibr". L'objectif est de

montrer comment l'exprience pass s'est intgr un quotidien orient

par le discours officiel vers le futur communiste, comment les

diffrentes temporalits historiques se sont enchevtres dans la vie

sociale. Quel pass (ou quelle partie du pass) a t repris dans le

prsent, pour en faire un pass signifiant?