Historia Inmediata


Chile


Un tel procédé a été amorcé lors de la commémoration des trente ans du coup d'Etat, en septembre 2003, par Amnesty international, afin d'inciter le président Lagos à prendre une position ferme sur cette question. Cependant, nous - les signataires- n'avons jamais été informé de la portée de cette action - somme toute- symbolique.

Mais, il n'est pas "naïf" de penser que le renouvellement d'un tel acte puisse avoir des conséquences sur l'avenir du "géronto" dictateur - atteint, malgré le recul nécessaire de l'historien - d'un mal chronique- en données corrigées des variations "politiques" chiliennes-.

Pour ma part, je souscris vivement à votre proposition et espère que la réprobation internationale, de l'ensemble des spécialistes, pourra, également, inviter la société chilienne à une thérapie collective.

Cordialement.

Nicolas Prognon (GRHI, Toulouse).