Imprimir
III Congreso Internacional Historia a Debate Santiago de Compostela

III Congreso Internacional Historia a Debate
Santiago de Compostela, 14-18 de julio de 2004


Historias oficiales


Mesa I. Historias officiales

Elena Zapponi

Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris.

"Du corps saint aux corps pèlerins. La recomposition du croire sur la route de Compostelle"

Mon intervention aborde le sujet des pratiques pèlerines contemporaines sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Ce fait social, attire l'attention de l'historien de la longue durée, car, la scène de Compostelle, atypique dans le panorama des pèlerinages

catholiques européens ultramodernes (D.Hervieu-Lèger), est représentative d'une dynamique de 'bricolage' spirituelle (C. Levi-Strauss).

L'analyse, qui part de la période contemporaine[1], procède à rebours.Ainsi seront recherchés les fils de l'évolution et de la dynamique de la

scène entre l'histoire officielle du pèlerinage et l'histoire immédiate.Dans le panorama hybride du Chemin, à côté des choix de pérégrination explicites, on rencontre un public de route à l'esprit quémandeur qui se veut indéfini.

Les motivations 'officielles' du pèlerinage - attente de miracles, vœux, payement des promesses, demandes d’intercessions, remerciements - semblent être accompagnés par une constellation de raisons cosmopolites, de plus en plus fluides en terme de choix religieux, se multipliant tout autour de la réalité de la 'marche'.

Dans ce cadre, qui est celui d'un système sémiologique fortement dynamique, nous dégagerons, à travers une prospective diachronique, la problématique des transformations de la croyance collective du pèlerinage.

Dans cette prospective, nous identifierons la recomposition du croire contemporaine en avançant l'hypothèse 'Du corps saint au corps pèlerins' .La question est y a-t' il sur la scène contemporaine un passage du signe collectif - le corps saint et ses merveilleuses reliques, intermédiaires de la croyance - à une pluralité des signes bricolés du croire, pratiques individuelles de " ré-enchantement " du monde, focalisée davantage sur les corps pèlerins mêmes?

Nous irons également explorer les imaginaires des acteurs sociaux de Compostelle et les configurations contemporaines de ce voyage nomade. Celui ci est vécu comme moment de l’être ‘entre’, état de limbo et lieu d'un possible 'anti-structure' (Victor Turner) pendant lequel songer in itinere à des au-delà sur mesure ici-bas (Ernesto De Martino).

La diversité des croyances révèle la créativité d'une micro-histoire (C. Ginzburg) du voyage ad limina Sancti Jacobi, les raisons pratiques (P.

Bourdieu) et le bon sens (R. Barthes) de celui-ci étant liée aux biographies, aux temps et aux cultures des voyageurs.

Enfin la coexistence entre une histoire officielle 'Compostelle pèlerinage catholique' et maintes histoires immédiates du Chemin des étoiles, fait de ce lieu, un espace 'bon à penser', (selon l'expression que J. Le Goff appliquait au purgatoire).

Ici, les traces pèlerines nous guideront entre le religieux et le merveilleux.

[1] La recherche est basée sur une phase de terrain et d'observation participante et la pratique de trois pèlerinages, en 1998, 1999, et 2001.













Esta web utiliza cookies propias y de terceros para su correcto funcionamiento y para fines analíticos. Contiene enlaces a sitios web de terceros con políticas de privacidad ajenas que podrás aceptar o no cuando accedas a ellos. Al hacer clic en el botón Aceptar, acepta el uso de estas tecnologías y el procesamiento de tus datos para estos propósitos. Ver Política de cookies
Privacidad