Imprimir

Tema 5

Tamara Kondratieva

Univ. de Valenncienes, Francia

Les temporalit�s de l'histoire sovi�tique

Les interpr�tations rationalistes de l'histoire politique

et du pouvoir en Europe occidentale, malgr� la complexit� de leur

�laboration et leur finesse m�thodologique sont rarement pertinentes d�s

qu'on les essaye � la Russie. Le cas russe n�cessite qu'on renonce au

paradigme unique et universel de rationalisation �volutionniste pour

privil�gier la pluralit� culturelle. Et c'est pr�cis�ment cet objectif

qui pr�side � la recherche que je m�ne sur l'histoire de la fonction

nourrici�re ; soit celle des pratiques

�conomiques et politiques du pouvoir dans lesquels se d�ploient les

repr�sentations collectives dans leur dur�e pluris�culaire et dans toute

leur pl�nitude.

Renon�ant � la vision lin�aire du temps qui emp�che nombre de

sovi�tologues d'affiner l'analyse du couple discontinuit�/continuit�, mon

�tude �nonce, d�s le d�but, que les �v�nements n'adviennent pas seulement

dans le temps, mais � travers lui. Il

s'agit d'observer dans l'histoire sovi�tique des fragments pass�s qui,

actualis�s dans l'action des hommes, mod�lent leur fa�on de vivre le

pr�sent et s'expriment dans leurs comportements, raisonnements et

repr�sentations.

L'�tude se divise en deux parties qui mettent, chacune, la lumi�re sur la

symbolique de la fonction nourrici�re. La premi�re est centr�e sur le don

en nourriture "podatcha" pratiqu� au Kremlin par le tsar

et le patriarche envers les nobles (XVIe-XVIIe si�cles), don qui appara�t

comme le symbole �clatant de la fonction nourrici�re exerc�e par le

pouvoir autocratique. Cette analyse est �tendue aux deux si�cles suivants

pour montrer qu'en l'absence du don tomb� en d�su�tude et alors que les

pratiques du "kormlenie" s'estompent, les repr�sentations

du chef-nourricier persistent. La deuxi�me partie traite de l'�mergence

de la "kremlevka", r�seau de ravitaillement sp�cial, autre

symbole de la fonction nourrici�re du pouvoir, r�activ�e deux si�cles

plus tard sous le pouvoir sovi�tique.

En structurant mon �tude, j'opte pour une approche comparatiste en

privil�giant une des m�thodes qui r�ussit le mieux et qui consiste �

entreprendre la comparaison non pas � partir d'un ph�nom�ne, mais d'un

questionnaire. Celui-ci permet de respecter la contextualisation car on

interroge d'abord la premi�re �poque ou aire culturelle, puis la seconde.

Je tente donc de r�pondre aux questions suivantes : quel mod�le de

distribution �tait en usage? Sur quelle repr�sentation du pouvoir

reposait-il? Quel r�le jouaient l'argent et le march�? En faisant un

choix comparatiste, je suppose qu'apr�s 1917 il a eu, dans l'organisation

et le fonctionnement du pouvoir, une impr�gnation inconsciente et une

actualisation de quelques repr�sentations et pratiques anciennes. Pour

�tre plus explicite : il ne s'agit pas de d�velopper l'hypoth�se d'une

filiation, d'un emprunt conscient et "d�lib�r�". L'objectif est de

montrer comment l'exp�rience pass� s'est int�gr� � un quotidien orient�

par le discours officiel vers le futur communiste, comment les

diff�rentes temporalit�s historiques se sont enchev�tr�es dans la vie

sociale. Quel pass� (ou quelle partie du pass�) a �t� repris dans le

pr�sent, pour en faire un pass� signifiant?

Esta web utiliza cookies propias y de terceros para su correcto funcionamiento y para fines analíticos. Contiene enlaces a sitios web de terceros con políticas de privacidad ajenas que podrás aceptar o no cuando accedas a ellos. Al hacer clic en el botón Aceptar, acepta el uso de estas tecnologías y el procesamiento de tus datos para estos propósitos. Ver Política de cookies
Privacidad