Debates


Historia y fútbol


Bonjour,

Je suis le débat sur le thème de "L'histoire et le football" et il est fort intéressant de voir de quelle façon les échanges s'organisent entre latino-américains, car ne l'oublions pas le poids politique, social et culturel du football peut être d'une inertie réelle. Bien qu'il existe des historiens, dits du sport, en France, il est instructif de pouvoir échanger sur ce thème avec d'autres historiens. A l'instar de l'Amérique latine, le football n'est pas neutre en Europe, d'autant plus qu'il a été, depuis 30 ans, l'un des porte paroles emblêmatique du néolibéralisme, à tel point d'ailleurs qu'un sport collectif pouvait se dissiper dans la notoriété médiatique d'un seul joueur, individualisme, réussite et profit obligent... Une réalité cocasse lorsque l'on connaît l'importance du collectif dans le football. Ce dernier, sujet d'histoire immédiate évident, nécessite aussi une approche globale.

Certains ont parlé, à juste titre, de collusion entre le pouvoir politique et des clubs professionnels poru des pays d'Amérique latine. Mais en France, nous pourrions tout aussi bien dresser un parallèle entre l'histoire des ajustements structurels de l'industrie française et la grandeur, puis la décadence, du club de St Etienne du milieu des années 70 au milieu des années 80. En tant que phénomène global, le football est largement sorti de la sphère purement sportive et il est devenu au sortir des stades un prisme de nos sociétés.

Cordialement.

Nicolas Prognon (GRHI, UTM, Toulouse, France)