Debates


Qué es la historia


Bonsoir,
 
Je suis assez surpris à la lecture du message de M.José Luis Garrot del'Université Complutense de Madrid quant à la possibilité d'un débat autour du génocide des Juifs durant la Seconde guerre mondiale. D'une part, est-il possible de nier son existence? Non, si ce n'est quelques groupuscules révionnistes à l'instar des négationnistes vociférants réunis  lors de la "pseudo-conférence indécente sur l'Holocauste", à Téhéran le 13décembre. D'autre part, si la question est de se positionner vis à vis de la politique israëlienne dans les territoires occupés, ou à l'encontre des Palestiniens, je pense que le débat recouvre ici une finalité épistémologique et des éclaircissements sémantiques. En effet, évoquer un "génocide" palestinien semble excessif, par contre dénoncer des massacres de populations civiles est bien justifié. En tant qu'historiens, nous devons dénoncer les mesures répressives et ciblées programmées et appliquées contre les Palestiniens, mais gardons-nous de tout amalgame pour ne pas en arriver à remettre en cause l'existence de l'Etat d'Israël, au risque d'alimenter les courants révisionnistes de tous bords.
 
Cordialement. Nicolas Prognon (GRHI-Toulouse, France)